La plupart des personnes aimeraient que tout soit bonheur et que chaque jour ne soit rempli que d’émotions agréables et d’événements joyeux.

Pour être heureux, nous devons admettre qu’il faut expérimenter quelque chose d’opposé afin d’être capable de faire la distinction.

Nous ne pourrions pas distinguer le chaud si le froid n’existait pas.

Nous sommes responsables de notre bonheur et cela commence par accueillir la réalité de ce que la vie nous propose, à savoir des moments de joie et des épreuves de vie.

 

Qu’est-ce que le bonheur ?

Le bonheur, ce n’est pas être tout le temps dans la joie ou ressentir des émotions agréables.

C’est apprendre à accueillir la vie telle qu’elle se présente sous toutes ses formes.

Parfois, des événements joyeux se manifestent mais à d’autres moments, la vie réserve des surprises plutôt désagréables.

L’essentiel est de garder l’harmonie intérieure face à ce qui se présente à nous.

Bien sûr, il semble plus facile de nous sentir joyeux les jours de beau temps quand tout va bien.

Et pourtant, il est aussi possible de ne pas sombrer dans les idées noires quand le ciel nous tombe sur la tête.

La traversée de ces moments de crise peut même se faire dans la paix intérieure.

A ce moment-là, c’est sûr, cela nous demande d’aller chercher nos ressources intérieures afin de choisir la façon dont nous allons vivre ce passage troublé.

Le bonheur c’est quand nous percevons la VIE qui nous traverse et que l’on se met à son service.

Lorsque l’on découvre le véritable « pourquoi » nous sommes ici sur la terre.

Beaucoup de personnes se retrouvent à un moment donné en manque de sens dans ce qu’elles font au quotidien, dans leur travail ou dans leurs relations amicales ou familiales.

Elles se rendent compte qu’il est temps de créer leur vie et de contribuer au monde en développant leur talent unique souvent enfui depuis trop longtemps.

C’est alors que le bonheur émerge de l’intérieur et non plus comme une quête extérieure qui semble introuvable.

Le bonheur c’est quand nous sommes à l’écoute de ce qui s’élève en nous.

C’est quand nous acceptons d’être guidés par la force intérieure pour avancer au lieu d’écouter les histoires du mental qui nous effraient.

C’est aussi choisir de sortir de notre zone de confort illusoire que l’on s’est créée à force d’avoir peur.

C’est être capable de peindre en couleurs ce que nous percevons de gris avec le mental.

C’est changer son regard sur la vie en accueillant ce qu’elle nous offre, nous permettant de prendre conscience de qui nous sommes.

Même si nous percevons les épreuves de la vie, c’est apprendre à voir le cadeau qui se cache derrière.

Souvent, celui-ci n’a rien à voir avec ce que l’on aimerait recevoir mais il est là afin que l’on puisse transcender la Conscience.

Parfois, avec patience et discernement, nous pouvons voir le bénéfice de ce que la vie nous a mis sur notre chemin, des mois voire des années après.

Nous sommes invités à mettre les lunettes du point de vue de la vie afin de percevoir ce qui nous est proposé de vivre dans un plan plus large que celui que nous voyons habituellement.

C’est alors que l’on distingue que tout ce qui nous est proposé de vivre est au profit de l’évolution de l’Être.

 

Le bonheur c’est être Soi pleinement, sans les masques du conditionnement social, sans les croyances limitantes et sans les peurs.

 

Le bonheur, ce n’est pas avoir tout ce que l’on ne veut ni faire tout ce que l’on veut quand on veut.

Combien de personnes ont tout ce qu’elles veulent et ne sont quand même pas heureuses.

Souvent, les choses simples qui ne coutent rien nous rendent bien plus joyeux et heureux.

Je me souviens de mon dernier anniversaire.

Mon fils étant un peu près de ses sous n’avait pas tellement envie de me faire un cadeau. Je peux le comprendre car moi-même je n’aime pas recevoir des bibelots qui ne servent pas à grand-chose à part soulager le portefeuille.

Ce jour-là, pour la première fois, il a dressé la table du petit déjeuner et se tenait debout sur l’assiette un morceau de papier de brouillon avec quelques mots.

Quand j’ai lu ces quelques lignes, les larmes me sont montées aux yeux, j’ai ri de bon cœur à ses blagues et je me suis sentie tellement importante pour lui, reconnue comme maman et aimée. Mon corps s’est mis à pétiller pendant de longues minutes.

Aujourd’hui, quand je repense à ce moment intense, je suis encore émue.

J’aurais pu recevoir un objet qui m’aurait fait plaisir mais jamais je n’aurais ressenti toute cette joie au cœur de toutes mes cellules.

 

C’est donc bien la vie qui s’écoule en nous et se partage autour de nous qui nous rend heureux !

 

Comment être heureux ?

La première chose à savoir pour être heureux c’est que le bonheur ne se cherche pas.

Il est là tout le temps à disposition.

Le bonheur ne se trouve pas à l’extérieur de nous mais bien en nous.

C’est juste le regard que l’on porte sur les choses et les situations qui détermine ce que l’on ressent.

Quand le regard du cœur se pose sur notre vie, il peut y avoir des moments intensément désagréables mais ils seront accueillis dans l’amour de soi tout autant que les événements plaisants.

Nous marchons sur la voie du bonheur quand nous apprenons à reconnaitre et accueillir nos émotions qui sont les vecteurs messagers de nos besoins fondamentaux pour vivre. Il suffit ensuite de poser les actions justes afin de satisfaire nos besoins en relation. Ce qui nous demande d’arrêter de vouloir que les autres changent pour nous soulager de nos ressentis déplaisants. Nous sommes responsables de nos besoins et de la façon dont nous allons nous en occuper.

Tout cela s’apprend quand on choisit de découvrir son monde émotionnel intérieur.

Pour être heureux, il est nécessaire de cesser de se saboter, de se juger, de culpabiliser, de se ressasser des petites phrases assassines que nous entendons souvent comme « tu n’aurais pas dû faire ça », « tu vois, c’est de ta faute si… », « mais que je suis nulle », « je suis bête », «je n’y arriverai jamais » etc…

En fait, stopper la spirale qui nous mine le moral et nous entraine au fond du gouffre. Ce que nous savons si bien faire tout seul.

C’est en arrêtant de porter de l’attention à ces petites affirmations que nous cesserons d’attirer les événements qui nous permettaient de confirmer tout ce que l’on pensait de négatif à notre sujet.

 

Mieux vaut nourrir la gratitude et les pensées positives. L’effet d’attraction est surprenant. Mais attention, il n’est pas question ici de tomber dans les pensées magiques. Ce n’est pas en croyant que tout va bien aller que ce sera forcément le cas. Il s’agit plutôt de remercier du fond du cœur ce que la vie nous apporte.

La reconnaissance de tout ce que nous avons, que cela nous paraisse énorme, insignifiant ou tellement commun que nous n’y pensons plus (exemple : avoir des amis, avoir un toit sur la tête, de l’eau qui coule en ouvrant le robinet…)

Les pensées positives à nourrir sont de l’ordre de ce que l’on pense de soi en bien, de s’envoyer de l’amour à soi-même, de reconnaitre ses fiertés et de croire profondément en ce que l’on veut accomplir.

Nous pouvons aussi stopper de critiquer les autres. En effet, quand nous critiquons celui en face de nous, par effet miroir nous nous maltraitons aussi. Les jugements que nous portons à l’extérieur de nous-même sont généralement le reflet d’une part de notre ombre que nous avons du mal à accepter.

En observant les reproches que nous faisons aux autres, nous pouvons apprendre à mieux nous connaitre mais aussi à désamorcer les petites voix intérieures destructrices.

 

Finalement, donner rend heureux. Lorsque nous faisons plaisir à quelqu’un en lui donnant de l’attention, en lui rendant un service ou simplement en lui envoyant de l’amour, nous nous faisons aussi plaisir.

Si nous sommes attentifs, nous pouvons ressentir beaucoup de joie dans le don à l’autre. Toutefois, donner se fait avec le cœur et dans le respect de soi-même en tenant compte de ses limites.

 

Comment savons-nous que nous nageons dans le bonheur ?

Quand on demande à différentes personnes ce qu’est le bonheur pour elles, nous pouvons être surpris de constater des réponses bien différentes.

Ce qui semble commun à tous, c’est la paix que l’on ressent.

Il est donc question plutôt de revenir dans un état de d’équilibre et d’harmonie avec soi et avec la vie qui nous entoure.

 

Parfois, dans certains moments, nous avons besoin de l’aide d’un thérapeute afin de nous sentir écoutés avec bienveillance dans un cadre sécurisant pour arriver à retrouver cet état de paix intérieure.

Le bonheur est à portée de tous. Il se cultive en commençant par s’occuper de soi.

Faire germer la petite graine pour que la fleur de l’Être puisse éclore et rayonner de tout son éclat.

Si vous sentez qu'il est temps pour vous de vous faire accompagner sur le chemin du bonheur cliquez ici et prenez un rendez-vous gratuit afin de déterminer la meilleure façon d'y arriver.