Sélectionner une page

Connaissez-vous des manipulateurs ?

Ou bien en avez entendu parlé autour de vous ?

 

Ça devient la mode d’étiqueter les gens qui nous dérangent de « manipulateur ».

Comme ça c’est plus facile que de se remettre en question soi-même.

Et finalement, on a l’impression qu’ils sont anormaux et ils deviennent de plus en plus nombreux.

 

Je pense qu’il faut faire la part des choses et être prudent.

 

Un jour, j’ai eu une personne en consultation qui voulait absolument avoir la confirmation de ma part qu’une de ses amies était manipulatrice.

Elle voulait absolument se faire valider dans le fait qu’elle mettait une étiquette sur cette personne pour justifier qu’elle devait prendre ses distances avec elle et qu’il n’y avait pas d’autre solution.

Elle me disait aussi rencontrer de plus en plus de manipulateurs et devoir faire le tri dans son entourage.

Je ne suis pas rentrée dans sa demande malgré toutes les descriptions qu’elle me faisait de la personne.

D’abord parce que je n’avais qu’un son de cloche, mais surtout parce que je crois que ce n’est pas en fuyant une situation que l’on évolue soi-même.

 

Alors, je ne dis pas que quand on est face à un vrai manipulateur pervers narcissique, il ne faut pas prendre ses jambes à son coup.

Je suis bien d’accord avec le fait qu’ils ne se rendent pas compte du mal qu’ils font et qu’il n’y a pas moyen de discuter avec eux.

Donc la meilleure solution est en effet de partir.

 

MAIS cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas se remette en question soi-même.

Se demander dans un premier temps ce qui fait que l’on a attiré une personne de la sorte.

S’interroger sur la façon dont on réagit face à cette personne.

« Est-ce que je suis capable de voir son jeu ? …

Est-ce que je me laisse complètement écraser ?

Est-ce que je suis capable de mettre mes limites ? »

 

Je trouve un peu facile de mettre une étiquette et prendre la fuite directement.

Ça laisse finalement toute la responsabilité à l’autre du malaise dans la relation.

Or, face à un manipulateur, nous pouvons apprendre beaucoup sur nous-même.

Mais, je le répète. Ce n’est pas le but de se faire souffrir inutilement mais bien de voir sa part de responsabilité en osant regarder ce qui part de nous et qui fait que l’on se sent mal avec cette personne.

C’est oser prendre le temps de regarder nos malaises intérieurs pour voir nos zones vulnérables.

Découvrir ce qui est touché pour agir en conséquence afin de savoir comment se protéger dans une situation future.

 

En bref, c’est apprendre à se connaître face à des personnes qui viennent titiller nos zones sensibles.

C’est apprendre à se protéger efficacement.

 

Si vous faites cette démarche alors la fuite n’est plus une fuite mais bien un moyen de vous protéger car vous le ferez consciemment en ayant les clefs pour ne plus que ça se reproduise.

Sinon, vous allez devenir comme cette dame qui ne rencontre plus que des manipulateurs autour d’elle et qui finalement va fuir tout le monde et se sentir bien seule.

 

Vous avez l’impression d’avoir à faire avec un ou des manipulateurs autour de vous ?

Vous voulez adopter une attitude juste pour ne pas reproduire sans cesse ce genre de relation ?

 

Vous pouvez trouver un regard extérieur qui vous aidera à reprendre le pouvoir.

Cela vous permettra de mettre les actions justes pour sortir de la frustration et l’écrasement que l’on peut ressentir dans ces situations.   

 

Apprendre à vous connaitre est la clef vers des relations épanouissantes plutôt que de vous isoler sur une île déserte.

 

Si vous sentez l’appel, parlons-en ensemble. Cliquez ici