Sélectionner une page

Ce sujet m’interpelle aujourd’hui car la procrastination a de nouveau frappé à ma porte récemment et je dois avouer que je ne trouve pas cette situation confortable.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de reporter au lendemain une tâche importante à faire ? Comme par exemple :

  • les papiers administratifs
  • passer des coups de fils ennuyeux
  • rendre un travail qui vous a été demandé
  • prendre le temps de faire un repas sain au lieu d’aller chercher quelque chose de rapide mais mauvais pour votre santé
  • prendre soin de vous en faisant du sport ou une balade…

Et le lendemain vous remettez de nouveau cette tâche à plus tard et encore plusieurs fois au point que ça vous pèse sur la conscience. Vous avez constamment un petit nuage gris au dessus de la tête qui vous rappelle ce que vous n’avez pas fait.

Finalement, ça commence à vous miner le moral, vous avez de moins en moins envie de la faire cette tâche qui déjà vous gâche la vie avant de l’avoir commencée.

Vous n’arrivez pas à comprendre pourquoi vous ne la faites pas rapidement pour en être débarrassé.

Vous savez pertinemment que ce n’est peut-être pas si difficile mais malgré tout, la motivation n’y est pas. Vous trouvez 1001 raisons de faire autre chose qui vous font perdre votre temps.

 Savez-vous qu’il y a 2 types de procrastination ?

Celle pour les tâches qui doivent être faites pour une certaine date et celle pour laquelle il n’y a aucun réel délai dans le temps.

Quand vous devez faire quelque chose pour une date précise, si vous procrastinez vous allez souvent tout faire à la dernière minute et bien probablement le résultat sera bâclé.

Mais il y a comme dans toute chose, des exceptions à la règle. Dans certains cas, il s’avère que vous avez peut-être bien réussi en agissant sous pression en très peu de temps.

C’est alors que vous allez retenir cette expérience comme « positive » et qui va vous donner une excuse supplémentaire pour reporter ce que vous avez à faire.

Dans ce cas, il est important de sortir de la croyance qu’il est possible de bien réussir en faisant les choses sous pression à la dernière minute.

Mais le plus difficile, selon moi, c’est la procrastination pour les tâches sans date limite (comme par exemple prendre soin de votre corps, de votre bien-être ou encore vous lancer dans un projet qui vous tient à cœur mais qui comporte beaucoup d’étapes à traverser).

Dans ce cas, la pression du temps n’existe plus et le passage à l’action demande plus de motivation intérieure.

De façon générale, ce qui nourrit la procrastination, c’est la partie de vous qui veut rester dans la satisfaction du plaisir immédiat.

Une astuce simple et efficace pour sortir de la procrastination consiste à commencer la tâche sans vous dire que vous devez tout faire en une fois. Poser la première action rapidement sans trop y réfléchir. Dans de nombreux cas, vous vous surprendrez à continuer jusqu’au bout en réalisant que ce n’était pas si difficile finalement.

Par contre, il se peut aussi que dans certains cas, la procrastination vienne d’un état émotionnel plus profond (comme par exemple la peur d’échouer, d’être jugé, de mal faire, de ne pas faire parfaitement ou de décevoir etc...).

Dans ce cas, la première étape est de pouvoir prendre conscience de ce qui se passe à l’intérieur de vous.

La deuxième étape est d’accueillir vos peurs comme faisant partie pleinement de vous-même. Bien souvent, le fait de leur laisser la place pour s’exprimer est déjà suffisant pour qu’elles s’apaisent et que vous puissiez passer à l’action.

Par contre, il n’est pas toujours facile de prendre conscience de l’état émotionnel qui bloque les actions et de l’accueillir pleinement.

C’est pourquoi, il est bon aussi de se faire accompagner dans cette découverte intérieure. Avoir une lanterne qui vous guide sur votre chemin au travers de processus particuliers et de questionnements pertinents afin d’aller plus en profondeur vers vous-même.

Si vous sentez le besoin d’un accompagnement je vous invite à me contacter et nous verrons ensemble comment atteindre vos objectifs.

Je rentre en lien

Alors ne procrastinez pas avec votre bien-être et faites le premier pas de découvrir ce que peut vous apporter cet accompagnement

Paisiblement mais sans procrastination…